Enseignements secondaires au Cameroun : le CINÉMA ENTRE AUTRES AUTRES SÉRIES A, B, C, D …

Enseignements secondaires au Cameroun : le CINÉMA ENTRE AUTRES AUTRES SÉRIES A, B, C, D …

C’est l’Arrêté No 91/22/MINESEC du 17 mars 2022 portant définition des séries du Second Cycle de l’Enseignement Secondaire Général du sous-système éducatif francophone qui le consacre.

Série AC:

Arts Cinématographiques. Tel est l’intitulé exact de l’une des nouvelles séries officialisées dans le pays d’origine du festival international de cinéma Écrans Noirs. “Une série,au sens de l’Article 2 de cet arrêté ministériel, est un ensemble de disciplines visant à assurer une formation spécifique et complète à tous les apprenants “. l’Article 4 quant à lui, précise que : ” La nature,la durée et les coefficients des différentes matières de chaque série et de chaque classe du second cycle, ainsi que les épreuves de chaque examen certificatif de l’Enseignement Secondaire Général du sous système francophone seront fixés par des textes particuliers”.
Aussitôt rendue publique,la nouvelle a fait l’objet des commentaires enthousiastes de satisfaction dans les milieux du cinéma au Cameroun et, en particulier ,chez les enseignants et promoteurs d’institutions de formation professionnelle dans les métiers du 7e art et de l’audiovisuel où l’on a noté comme un ouf de soulagement.

Après l’enseignement du cinéma dans certaines écoles et dans certaines classes du Secondaire Général, le pays des Dikongue Pipa, Bassek ba Kobhio, Jean Pierre Bekolo, Jean Marie Teno et autres Alphonse Béni, Ebenezer Kepombia, Thierry Ntamack, Brenda EIIung, Gérard Essomba, Christa Eka, Achille Brice,Françoise Ellong…passe à une étape supérieure dans le développement du 7e art. Et si le rendez-vous culte de cinéma qu’est devenu le festival international Écrans Noirs au Cameroun et en Afrique Centrale vient de célébrer ses noces d’argent avec succès à Yaoundé et à Douala,le concours actif de l’Association éponyme n’est pas à demander dans le processus général de développement du cinéma au Cameroun. Écrans Noirs a,en effet participé à toutes les étapes de la réflexion engagée à cet effet au MINESEC, à la formation des 60 premiers enseignants des Arts Cinématographiques, à la production des premiers supports pédagogiques dont le livre de la classe de Seconde. À titre individuel ou de manière collective,les professionnels des divers corps de métier ont multiplié des initiatives plus ou moins remarquées dans les couleurs que prend enfin le cinéma au chez les Richard Lobe, Bonaventure Takoukam, Ambroise Essono,Awoulbe, Joséphine Bertrand Tchakoua,Arthur Si Bita, Daniel Kamwa,Nomo Zanga, Lucien Mailli,Charles Soh Tâcha,Annette Angoua Nguea…
“Bien enseigné et mieux exploité, argue un critique dans sa réaction spontanée,le cinéma va non seulement retrouver ses lettres de noblesse au Cameroun ;mais, également,lui offrir enfin toutes les richesses financières, matérielles, techniques,artistiques, culturelles, historiques,etc… dont il regorge.

(2 615) Comments