Ecrans Noirs 2019 : bilan du Marché international du film d’Afrique centrale ( MIFAC)

La troisième édition dudit marché qui s’est tenue du 16 au 19 juillet dernier au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé a permis aux participants de présenter leur savoir-faire et de découvrir les opportunités qui leur étaient offertes à cette occasion. 

Espace unique en Afrique centrale, le MIFAC vise à rendre visible et accessible aux acheteurs le meilleur de la production cinématographique et audiovisuelle de l’Afrique centrale, et à développer un cadre d’échange entre diffuseurs et producteurs.

Pour cette édition, les exposants et les participants avaient à leur disposition davantage de plateformes de déploiement , des stands d’exhibition, des tables-rondes, des conférences, des catalogues de projets et de produits, des cabines de visionnage et  de diffusion de films et bandes annonces.

Pendant les jours de déploiement de  cette activité de la 23ème édition du festival Ecrans Noirs, plus de mille cinq cent visiteurs ont été enregistrés. Les 15 exposants du marché avaient pour pays d’origine le Cameroun, le Tchad, le Gabon, le Congo, la République Centrafricaine, la Guinée Équatoriale, auxquels se sont ajoutés la République Démocratique du Congo, l’Angola et la Martinique.

Les chiffres

Cinq cent soixante-sept (567) professionnels du cinéma et de l’audiovisuel sont venus au rendez-vous cette année. Soit 25% de plus par rapport à l’effectif de l’année 2018. Ceux-ci provenaient en plus des pays de la zone Afrique centrale, de la Martinique, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la France, de la Belgique, de l’Angleterre et du Canada.

325 projets et films ont été répertoriés au MIFAC 2019. Contrairement à l’année dernière, une baisse de 30% a été observée. Une chute qui s’explique par le retard des inscriptions des porteurs des projets dans les catalogues.

 

Grâce NGO MBEY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *