Convention : La CRTV aux couleurs des Ecrans Noirs

La CRTV aux couleurs des Ecrans Noirs

Une convention de trois ans lie désormais les deux institutions en vue de la promotion et de la vulgarisation des films d’Afrique centrale.

 

Charles Ndongo, directeur général de la CRTV et Bassek Ba Kobhio, délégué général des Ecrans Noirs partageant la même scène. Voilà une affiche que les cinéphiles camerounais aimeraient certainement voir plus souvent. Ce d’autant plus que l’intrigue au cœur de la scène que s’apprêtent à jouer les deux personnalités, porte sur l’avenir du cinéma camerounais. Et ce 8 avril 2021, en effet, les deux hommes de média et de culture ont procédé à la signature d’une convention de trois ans dont l’un des objectifs affichés « est la promotion et la vulgarisation par la CRTV des films d’Afrique centrale ».

En acceptant de se mettre en scène et en s’échangeant, comme ils l’ont fait, les parapheurs ce jeudi 8 avril au Centre de production de la CRTV à Mballa II, Charles Ndongo et Bassek Ba Kobhio avaient certainement conscience d’être à un tournant de l’Histoire de l’industrie cinématographique camerounaise. Puisqu’en se dévouant de la sorte, ils écrivaient déjà à ce stade, l’une des plus belles pages de la renaissance du 7ème art au Cameroun. Et dans ce tandem tenu par deux ténors du monde de la communication et de la culture, le casting n’a, pour ainsi dire, rien laissé au hasard.

Une convention qui coule de source

Dans le rôle de fournisseur de la matière première, le Festival Écrans Noirs représenté par son délégué général a répondu présent.  En clair, et tout le temps que va durer le partenariat, les Écrans Noirs auront l’exaltante mission « de fournir les contenus et des programmes », selon les précisions faites à ce sujet par Bassek Ba Kobhio lui-même. De sa propre appréciation, d’ailleurs, ce rôle va comme un gant aux Écrans Noirs dans la mesure où « la production camerounaise est devenue une production de qualité au point que cette année, nous avons réussi à réaliser le coffret de sept films camerounais », a-t-il révélé.

Ce sont du reste ce coffret de films sélectionnés au cours de la 24ème édition des Écrans noirs, ainsi que ceux sélectionnés au cours des 25 années d’existence de la plateforme de promotion des films camerounais et d’Afrique centrale, qui seront alors mis en vedette sur les antennes de la CRTV. Dans son rôle également taillé sur mesure, la chaine nationale s’est engagée par la voix de son directeur général, à dérouler le tapis rouge à toutes ces productions. L’objectif étant de se positionner clairement comme « la vitrine des Écrans Noirs ». À ce titre, l’Office se chargera « de la promotion, de la communication et même d’un appui technique » au profit du Festival. Cela compte non tenu de la couverture habituelle réservée à l’événement.

 

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *